Destination

10 jours de road trip en Alaska

Glenn Highway | Alaska | USA

L’Alaska, c’était un peu le rêve d’une vie et l’état américain “the last frontier” qui faisait, bien évidemment, parti de ma bucket list. D’ailleurs, je donne dans cet article les raisons pour lesquelles l’Alaska devrait être votre prochaine destination en solo.

Les temps forts/ incontournables

  • La beauté des paysages: il m’est rarement arrivée d’être aussi époustouflée à chaque dénivelé
  • Les activités: j’ai développé une passion pour les trails et les longues marches et l’Alaska est probablement le plus bel endroit pour en profiter
  • Wildlife: des marmottes à chaque coin de routes qui traversent la chaussée, des caribous en veux-tu en voilà et des aigles (emblème des Etats-Unis)
  • La nourriture: moins cernée par la viande que par les poissons, je vous recommande sans hésiter de goûter à l’Halibut qui est en Alaska aussi connu et consommé que le saumon.

A ne pas manquer

  • Louer une voiture ou un RV est le meilleur moyen de voyager en Alaska car il vous permet de vous arrêter quand vous le souhaitez sans avoir besoin de suivre le programme d’autres touristes. D’autant que la plupart des paysages à
  • S’organiser. Jusqu’à présent, je me laissais un peu porter… Mais ce qui est effectivement simple en Asie l’est beaucoup moins aux Etats-Unis ou au Canada. J’avais en tête que l’Alaska ne se visitait pas, ou très peu et que si c’était le cas, les touristes venaient essentiellement l’hiver pour admirer les aurores boréales. Bip. Erreur. En réalité, l’Alaska ne se visite quasiment qu’en été et la saison ne dure que 3 mois. Autant pour moi et mes clichés qui du coup a perdu beaucoup de temps sur place à m’organiser et à trouver un logement. D’où ma recommandation finale de louer un campervan car cela vous permettra de ne pas stresser sur votre logement du soir même.
  • Mais go with the flow (quand même). Au hasard de mon voyage, j’ai pu découvrir des paysages et des villages qui ne m’auraient pas été donné de voir si je m’étais trop organisée. C’est le cas du concours de saumon à Kenai ou du village de Hope pour lequel j’ai eu un vrai coup de coeur.
  • Daylight. J’ai eu du mal à dormir, j’étais épuisée et pour la simple et bonne raison qu’en Alaska, au mois de juillet, il y a 20 hrs de lumière par jour. Préparez votre masque.
  • Au moins, un trail soit au Denali National Park pour atteindre le Mont Mc Kinley soit à Alyeska.
  • Survol du Denali National Park au départ de Talkeetna
  • Fishing boat trip soit au départ de Seward soit à Homer
  • Ice-climbing sur le Manatuska Glacier
  • Un tour en kayak pour admirer la faune et la flore au plus près

Prendre des risques au Matanuska Glacier

Ne jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même. Toute expérience est bonne à vivre. En partant de ces deux crédos qui sont globalement mes règles de vie, je me suis lancée à l’attaque du Manatuska Glacier avec un guide – que je vous recommande fortement, dès mon premier jour. Aucune compétence requise mais une bonne dose de volonté… et de courage.

Matanuska Glacier | Alaska | USA

Matanuska Glacier | Alaska | USA

Découvrir Talkeetna, la petite ville de cowboy en Alaska

Mon coup de coeur city si tant est que l’on puisse décrire les deux rues qui en parcourt la ville comme une vraie ville – plutôt comme un village de cow-boy avec ses maisons en bois et son bar attenant. Une ville authentique et locale qui consiste en quelques restaurants, quelques boutiques souvenirs, une poste et les bureaux des guides locaux. Car Talkeetna est une route incontournable pour vous rendre au Denali National Forest et le point de départ des survols en hydravion des montagnes d du Denali. Impossible de résister, un merveilleux souvenir et une vue incomparable au-dessus des glaciers. Breathtaking.

Talkeetna | Profil | AlaskaTalkeetna | AlaskaTalkeetna | Alaska

Prendre un vrai bol d’air à Alyeska

En chemin, je me suis tout de même renseigné… sur les lieux à visiter, les villes à ne pas manquer, les activités à faire, les meilleurs trails à découvrir. Et parmi tout cela, il y avait Alyeska. Ou plutôt l’hôtel principal de cette petite ville qui offre un panorama à couper le souffle sur les montagnes.

Alaska | Seward | RoadTrip

Alaska | Seward | RoadTrip

Faire une croisière depuis Whittier

Whittier est probablement la ville la plus triste qu’il m’ait été donné de visiter: un petit port de pêche encerclé de montagnes et accessible uniquement via un tunnel ou par la mer. L’un des grand buildings qui dominent la ville – anciennement utilisé par les militaires est maintenant à l’abandon et donne à la ville un sentiment d’inachevé.

J’ai choisi d’y faire escale car c’est le point de départ de nombreux bateaux de croisières qui permettent d’aller admirer de près le glacier de Prince William Sound – un must-to-see en Alaska car une vraie splendeur de la nature. Plusieurs bateaux vous proposent de vous y emmener et notamment Phillips Cruises.

Glacier | Alaska | Prince William Sound

Observer la faune et la flore à Seward

Seward est situé sur la Péninsule Kenai et porte le nom de William Seward qui est célèbre pour avoir été pendant un temps en pourparlers pour racheter l’Alaska à la Russie. Sans conteste, Seward est la ville dans laquelle je me suis sentie la plus libre – solo traveler j’entends. Elle combine les activités sportives (kayak, hike…), le charme de la campagne et de l’authentique, le dynamisme d’une ville, les restaurants de poissons, les promenades sur la jetée et la gentillesse des locaux. Si je n’avais pas couru après le temps, je serais probablement restée beaucoup plus longtemps.

Alaska | Seward | Kenai Peninsula

Alaska | Seward | RoadTrip

Alaska | Seward | RoadTrip

Alaska | Seward | RoadTrip